Posté le fĂ©vrier 22, 2004 dans 2004, Archives, Expositions | Commentaires fermĂ©s
Conception et installation : Emil CIESLAR
Musiques : Joanna BRUZDOWICZ
du 9 au 18 juillet 2004 Ă  18 H 00

« Musique de Couleurs » fut un concert de couleurs, une expĂ©rience artistique nĂ©e de la rencontre entre un plasticien et une compositrice de musique contemporaine dans une Ă©glise romane … Marcevol transformĂ© en un espace vibrant de lumière et de sons ! Sur l’écran de « l’orgue de couleurs », instrument inventĂ© par Emil Cieslar, des sĂ©quences de lumière et des ombres colorĂ©es selon un dĂ©roulement mĂ©lodique sur la musique de Joanna Bruzdowicz.

Joanna Bruzdowicz

Née à Varsovie, Polonaise et Française, elle est considérée par la critique internationale, comme un des compositeurs les plus originaux de notre époque.
Après la maîtrise « es arts » au Conservatoire Supérieur de Musique « Frédéric Chopin » de Varsovie, elle a étudié comme boursière du Gouvernement Français à Paris avec Nadia Boulanger, Olivier Messiaen et Pierre Schaeffer.
Son œuvre comporte de la musique de chambre, des symphonies, 5 opéras, de la musique électroacoustique et des musiques de film.

Sa constante collaboration avec Agnès Varda, commencée par le film « Sans toit, ni loi » ( Lion d’Or – Venise 1985) a fait connaître sa musique dans le monde entier.
Les critiques saluent son « extraordinaire talent musical et dramatique. Un langage musical naturel et en même temps sophistiqué, accessible au large public…. » (Antoine Goléa)

emil-cieslar-et-joanna-bruzdowicz.jpg

Emil Cieslar

Né en 1931, il fait partie des personnages importants de l’art contemporain polonais. Pendant les années 1960 à 1970, il fut l’un des créateurs d’un art indépendant, engagé, libre de pressions idéologiques.
Il poursuit ses recherches sur les couleurs depuis 1982.

« Musique de Couleurs » s’est inscrit dans la programmation de Nova Polska, une Saison polonaise en France, qui proposa de mai Ă  dĂ©cembre 2004, plus de cinq cents manifestations dans toutes les disciplines de l’art et de la culture.
Cette programmation répondait à un triple objectif : montrer l’ancrage européen de la Pologne, rendre compte de la relation singulière, intellectuelle et artistique, qui unit nos deux pays, proposer un état de la création des quinze dernières années qui puisse révéler aux français l’ampleur des bouleversements qu’a connu la Pologne depuis 1989.

Le programme des expositions montrait comment les grands mouvements intellectuels et artistiques des deux derniers siècles, ont rythmé l’histoire commune de la Pologne et de l’Europe. Il a permis au public français de faire un constat : bien avant son intégration dans l’Europe, la Pologne était déjà un pays européen.

Programme

« Musique de couleurs »
Première Partie

« CathĂ©drale Ă  Barcelone » – pour orchestre.
Orchestre de la Radio et Télévision Polonaise. Dir. T.Wojciechowski

Ouverture de l’opĂ©ra musical « Tides and Waves », sur un livret de Joanna Bruzdowicz et Jilrgen Tittel, dont la crĂ©ation mondiale a eu lieu Ă  l’Unesco Ă  Paris et Ă  Barcelone en 1992, suivie de la production polonaise sur le bateau de guerre utilisĂ© comme scène Ă  Gdansk en 1997.
Cet opĂ©ra est dĂ©diĂ© aux jeunes d’aujourd’hui, en Europe et ailleurs, souvent pessimistes et concernĂ©s par leur futur, faciles proies de drogues et d’abus ainsi qu’Ă  l’importance de l’art et de la musique, qui peuvent aider la jeunesse Ă  avoir le courage d’affronter la vie.

« Stabat Mater » pour chœur à cappella
Ensemble « Ochtoechos », dir. Lanfranco Menga
Enregistrement Hve au festival Ă  Fiuggi, Italie

Quatre parties de ce chant Ă  cappella, pour chĹ“ur mixte, sur un texte latin mĂ©diĂ©val Ă  la gloire de la Sainte Vierge au pied de la Croix – ont Ă©tĂ© commandĂ©es en 1993 par la ville de Los Angeles, USA, pour la commĂ©moration de la crĂ©ation en 1933 du musĂ©e « Jan Styka » (grand peintre polonais du XIX/XX° siècle) par I.J. Paderewski, pianiste, compositeur et homme d’Ă©tat polonais et des notables de la ville de Los Angeles – au « Forest Lawn » – pour y exposer la plus grande toile du monde (env.60 m/10 m) de ce peintre, Ă©voquant la passion de JĂ©sus Christ.
Pendant ce concert le Président de la Pologne a remis les plus hautes distinctions posthumes aux héritiers des bienfaiteurs de ce musée.

Deuxième Partie

« II Pianto del Phoenix » (« La Plainte de Phoenix »)
.. Allegro con bravura, dramatico
.. Andante cantabile, Ă  la fuga
.. Vivo con agitazione

Concerto pour violoncelle et orchestre symphonique.
Enregistrement live pendant la création mondiale en septembre 1994
Ă  Lublin, Pologne, par Orchestre Philharmonique de Lublin sous la direction de
W. Michniewski ; soliste : Tomasz Strahl

Ce concerto a Ă©tĂ© dĂ©diĂ© au 50ème anniversaire de l’Insurrection de Varsovie, du 1er AoĂ»t au 30 Septembre 1944, un an après le soulèvement du ghetto. A l’issue d’une bataille hĂ©roĂŻque de la RĂ©sistance polonaise contre l’occupant nazi, 600 000 habitants de la ville martyre ont pĂ©ri et Varsovie a Ă©tĂ© entièrement brĂ»lĂ©e. Comme dans la lĂ©gende autour de l’oiseau Phoenix, Varsovie aussi a resurgi de ses cendres. En 2004, on a cĂ©lĂ©brĂ© les 60 ans de sa nouvelle existence.

> Visiter la galerie